Choisir une canne à pêche

C’est la première fois que vous allez vous lancer dans la pêche à la canne ? Il peut arriver que vous ayez des difficultés à vous décider du modèle de canne à privilégier parmi ceux existant sur le marché. Il n’y a pas de quoi à avoir honte à cela, car même les plus experts parmi vos proches se sont déjà trouvés au début de leur expérience en tant que pêcheur face au même dilemme.

Cela ne veut cependant pas dire que vous pourrez faire votre choix de canne à pêche d’une manière hâtive. En effet, quel que soit votre niveau dans cette activité, il est important de disposer d’un équipement adapté. Cela a en effet une importante influence dans votre réussite dans ce domaine. Pour réaliser le choix de votre premier compagnon en tant que pécheur donc, vous devrez vous baser sur des fondements rationnels et considérer un certain nombre de facteurs. 

une canne a peche Du fait de l’engouement de plus en plus généralisé des particuliers pour la pêche à la canne, le nombre des entreprises qui se lancent dans la fabrication de cet équipement ne cesse d’augmenter. On trouve ainsi régulièrement sur le marché de nombreux types et de nombreux modèles de cannes à pêche. Tous ne se valent cependant pas. Par ailleurs, ce n’est pas toutes les cannes à pêche existant sur le marché qui peuvent convenir à un besoin ou à une situation donnée.

Vous pourrez vous demander, pour ne pas vous compliquer la tâche, s’il n’existe pas des cannes adaptées à tout temps, à tout type de pêche et à toute situation. La réponse est non. Certes, il existe bel et bien sur le marché des modèles moins spécialisés, mais leurs possibilités ne concernent qu’un nombre limité de techniques de pêche. Par ailleurs, même avec ces modèles, aller d’une technique de pêche à une autre n’est pas très recommandé sachant que cela peut porter atteinte à la durabilité de la canne.

Alors qu’est-ce qu’il faut donc faire pour être sûr de se tourner vers la bonne canne à pêche ? Il faut commencer par connaître ce qu’est réellement une canne à pêche et sa composition. Ce n’est qu’après qu’il faut considérer un à un les éléments qui devront le plus influer sur le choix : longueur, matériaux de conception, combinaison entre puissance et action, type et budget.

De quoi est composée une canne à pêche ?

Vous ne pourrez pas bien choisir votre canne à pêche sans réellement savoir de quoi il s’agit. C’est un équipement de pêche constitué de corps rigides et effilés à l’extrémité souple. Il existe une grande diversité de types, de styles et de modèles. Toutefois, il existe des éléments qu’on doit trouver sur n’importe quelle canne à pêche. C’est le cas notamment de la poignée, du moulinet, de l’hameçon, des anneaux de guidage et des éléments séparables.

On désigne par le nom « poignée » le point de prise en main se trouvant à la base de la canne. Pour qu’elle puisse bien répondre à sa vocation, cet élément est, dans la plupart des cas, conçu en liège ou en mousse, des matériaux reconnus pour leur durabilité. La longueur dépendra du goût de chacun. Toutefois, si vous êtes un adepte des lancers plus longs, le mieux est de vous tourner vers une canne à pêche ayant des poignées plus longues. Il est en effet possible de les saisir par les deux mains pour mieux attraper la canne. Si vous êtes, par contre, un amateur de lancers plus courts, un modèle avec une poignée plus courte sera un choix idéal. Il en sera de même si vous êtes un inconditionnel de la technique du lancer roulé ou roll casting.

Rien ne vous empêche également de choisir un modèle de canne avec une poignée divisée ou un autre avec une poignée-pistolet. L’un comme l’autre constitue un meilleur choix pour les pêcheurs de bars, car donnant la possibilité d’empoigner la canne le plus bas possible sans qu’elle ne soit trop pesante. Vous pourrez ainsi privilégier un tel modèle pour des lancers courts avec des appâts légers.

Si la poignée se trouve sur la partie basse de la canne à pêche, le moulinet se situe sur la partie haute. Son montage se réalise en glissant son pied dans les bagues destinées à le recevoir. Un serrage vers le bas est nécessaire pour écarter tout risque d’oscillation. Il faut veiller à ce que le moulinet choisi puisse fournir un matériel de pêche d’une grande solidité.

Entre ces deux extrémités se trouvent l’hameçon, un élément sur lequel il y a des anneaux circulaires appelés guides ayant pour vocation de faire passer la ligne de canne. Pour la conception de ces anneaux accolés sur la bobine de l’hameçon, les fabricants choisissent généralement la céramique, le métal ou le plastique. Quand les anneaux sont tournés vers le haut, on est face à une canne à pêche de lancer. Pour les cannes à pêche de type spinning par contre, ils sont tournés vers le sol. En termes de flexibilité et de délicatesse, rien ne peut égaler l’anneau de pointe d’une canne à pêche.

Si vous vous intéressez aux cannes à péches pliantes, sachez que celles-ci sont constituées d’un élément mâle et d’un autre femelle. Leur emboîtement contribue à la formation et à l’union de votre canne. L’association de ces éléments ne pourra pas être réussie sans que vous veilliez à ce qu’ils soient bien alignés.

Quelle longueur pour sa canne à pêche ?

Maintenant que vous avez connaissance des éléments qui importent le plus sur une canne à pêche, il est temps de prendre en compte les paramètres vous permettant de savoir si un modèle convient ou non à vos besoins. Commençons donc par parler de la longueur, qui va de l’extrémité de la poignée à celle de la pointe. La connaître est important avant de choisir une canne, car elle est déterminante pour le lancer.

Si vous optez pour une canne à pêche ayant une longueur plus réduite, vous ne pourrez réaliser des lancers que sur des distances plus courtes. Par contre, si vous choisissez une canne à pêche ayant une certaine longueur, il ne vous sera pas difficile de faire des lancers plus longs. Chaque type de canne à pêche à son usage bien défini constitue ainsi un choix idéal pour le domaine pour lequel il a été fabriqué. Si vous cherchez, par exemple, un poisson qui ne vit pas en profondeur et qui nécessite ainsi une approche courte, rien ne vaudra une canne à pêche courte. Il faut par ailleurs noter qu’avec cette dernière, il y a une courbure bien moindre par rapport à la canne à pêche longue. Cela constitue un avantage non négligeable pour la réussite dans cette activité.

Faut-il donc choisir sans hésiter une canne à pêche plus courte ? La réponse est non, car la canne à pêche longue ne manque également pas d’arguments à sa faveur. C’est le cas notamment de leur capacité de lancer longue distance plus importante. Il faut ainsi la privilégier pour atteindre des poissons habitués à vivre en profondeur.

Comme vous pourrez donc le savoir à travers ce qui a été dit jusque-là, 3 paramètres sont essentiels pour le choix de la longueur de votre canne à pêche :

  • Le type de pêche que vous envisagez de pratiquer
  • Le type de poissons que vous voulez avoir
  • Le cadre de l’exercice de votre activité de pêche

D’une manière générale, cette longueur va de 1,8 à 3,8 m.

Quels sont les matériaux de conception d’une canne à pêche ?

Pour la conception de leurs cannes à péches, un certain nombre de fabricants optent pour le graphite et la fibre de verre. Le premier matériau est très apprécié par les pêcheurs ayant un niveau avancé de fait de leur rigidité et de leur puissance de lancer plus importante. Il est cependant important de préciser qu’il s’agit également d’un matériau ayant un niveau de fragilité plus élevé qu’une bonne partie de ses concurrents utilisés pour la conception d’une canne à pêche.

Ce qui joue le plus à la faveur de la fibre de verre dans le choix d’une canne à pêche est sa robustesse. Notons tout de même qu’il s’agit d’un matériau ayant une certaine lourdeur. La canne en fibre de verre constitue généralement un choix idéal pour les pêcheurs débutants. Elle est en effet d’une grande durabilité et ne nécessite pas des travaux importants d’entretien. Il s’agit par ailleurs d’une option parfaite pour les individus qui veulent attraper des poissons plus volumineux et ayant un certain niveau d’agressivité de type brochet.

Sur le marché, il existe également un large assortiment de cannes à pêche conçues à la fois avec de la fibre de verre et de graphite. Elles vous constitueront un choix idéal si vous allez alterner entre de types de pêche divers.

La canne à pêche est l’élément qui importe le plus pour votre pratique de pêche. Faites ainsi en sortes que son matériau répond parfaitement à votre niveau, à vos capacités individuelles, à votre style et à votre méthode de pêche.

À noter que la fibre de verre et le graphite ne constituent pas les seuls matériaux pouvant être utilisés pour la fabrication d’une canne à pêche. Il en existe également plusieurs autres dont la réputation est surtout liée à leur ancienneté. C’est le cas notamment du bambou et de l’alliage aluminium.

Quid de la combinaison entre puissance et action

 

pêcheur avec sa canne à pêche

Même les personnes qui ont de longues expériences dans la pratique de la pêche ne savent pas faire la distinction entre la puissance et l’action de la canne. Pourtant, il ne s’agit pas de mêmes concepts. Malgré cela, une bonne combinaison entre les deux vous garantit une plus grande réussite au cours de vos séances de pêche.

On peut définir la puissance comme la quantité de force indispensable à la courbure de la canne. En suivant cette logique, les cannes peuvent être d’une extrême légèreté ou d’une plus grande lourdeur. Si vous vous intéressez surtout à la pêche des poissons de taille plus réduite comme la truite, les cannes à pêche plus légères vous constitueront un choix idéal. Si vous voulez surtout, par contre, vous lancer dans la pêche en haute mer, rien ne vaut les cannes à pêche d’une certaine lourdeur.

Même les fabricants eux-mêmes font l’erreur de présenter la puissance comme le poids d’une canne à pêche. La réalité est cependant tout à fait autre. Ce terme désigne surtout la capacité de courbure de la canne quand elle est lancée. Et l’action dans tout cela ? Il s’agit du point de la formation de cette courbure sur la tige de ce matériel de pêche. L’action est dite « lente » ou « parabolique » si la zone de pliement se trouve non loin de la poignée. Elle concerne ainsi les cannes à pêche flexibles. L’action est, par contre, dite rapide quand cette zone de pliement se situe plus près de la partie supérieure de la tige. Elle concerne donc les cannes à pêche rigides.

Pour le lancement des hameçons et des appâts ayant une certaine lourdeur. Les cannes à action rapide constitueront un meilleur choix. Il en est de même pour les pêches qui devront se dérouler dans des zones où tirer plus énergiquement sur les cannes à pêche est nécessaire pour éviter que l’hameçon soit retenu par la végétation. Pour les hameçons ayant une certaine légèreté par contre, rien ne vaut les cannes à action lente. À noter qu’il existe également des cannes à actions moyennes, qui se distinguent notamment pour leur plus grande polyvalence et leur plus importante adaptation à de nombreuses situations.

Quels sont les types de cannes à pêche existant sur le marché ?

 

Quand on parle de canne à pêche, le type qui vient le premier en tête est la canne dite spinning. Il s’agit en effet de la variante la plus commune et celle-là plus recommandées pour un début d’expériences dans le domaine. Cela est dû notamment à son prix qui est assez raisonnable, mais pas seulement. Sa capacité d’offrir des lancers d’une certaine longueur avec des hameçons d’une certaine légèreté y est également pour quelque chose. On reconnaît notamment ce modèle de canne via sa bobine à l’air libre et son couvercle pouvant être tourné de haut en bas.

La canne spinning a généralement une longueur allant de 1,5 à 2,5 m et dispose de 5 à 8 rouleaux de guidage. L’anneau se trouvant le plus près du moulinet a des dimensions plus importantes que les autres. Il s’agit en effet d’une manière d’éviter qu’il y ait trop de frottement de la ligne lors du lancer.

Il n’y a pas de difficultés à distinguer une canne spinning parmi tant d’autres. Cela est dû à la faiblesse de sa taille et à la légèreté de son poids. À cela, il faut ajouter le fait qu’il y ait attachement de leur moulinet sous la canne. La solidité et la facilité de prise en main de son moulinet font de la canne spinning un compagnon idéal pour pêcher en toute précision. À noter que cette canne convient parfaitement aux pêcheurs à la recherche d’un matériel basique.

Après la canne à pêche spinning, il existe un type de canne qui exerce un important attrait auprès des pêcheurs : la canne à pêche à moulinet à tambour tournant. Ce modèle dispose d’une bobine fixe. Il suffit d’appuyer sur le bouton se trouvant à l’arrière du moulinet pour qu’il y ait lancement de la ligne de la canne et qu’il y ait possibilité de procéder à son blocage pour l’empêcher de sortir. Le seul inconvénient de cet équipement est l’impossibilité pour la ligne d’atteindre une distance plus importante. En termes de précision par ailleurs, il n’atteint même pas le niveau d’une bonne partie de la concurrence.

Cela n’empêche cependant pas de nombreux experts d’affirmer qu’il s’agit de la canne la plus idéale pour les débutants et même pour les enfants qui sont en phase d’apprentissage de la pêche. Pour appuyer leur dire, ils se basent notamment sur la dissimulation totale de la bobine et des autres composants du matériel sous un couvercle, écartant ainsi tout risque de déformation ou de blocage de la ligne. À noter que si vous voulez profiter de bobines de qualité optimale, rien ne vaut une canne en fibre de verre.

Si traditionnellement, il y a positionnement parallèle du moulinet à la tige de la canne à pêche, cet élément est positionné d’une façon transversale avec la canne à pêche à l'appât. C’est pour cette raison qu’on désigne également ce moulinet sous son appellation de moulinet à bobine tournante. Avec ce type de canne donc, il y a une plus grande difficulté de la technique de lancer. Vous ne pourrez donc bien utiliser cette canne qu’après avoir pris de temps de bien vous y habituer. Pour cette raison, cette option n’est recommandée qu’aux pêcheurs ayant un certain niveau d’expertise.

À noter tout de même qu’il s’agit d’un choix idéal pour attraper n’importe quel type de poisson et surtout pour les poissons les plus lourds. Il faut également préciser que cette canne à pêche offre une plus grande liberté dans le choix du type de ligne à utiliser.

Il s’agit du type de canne à pêche le plus singulier parmi ceux existant auprès des magasins spécialisés. Le choisir implique en effet d’user d’hameçons ayant un certain niveau de légèreté. C’est à ces hameçons qu’on doit son appellation canne à mouches.  On utilise ces mouches avec une ligne particulière ayant une capacité de lancer les mouches de dimensions réduites sur des distances ayant une certaine longueur. La combinaison du poids et de la visibilité de la ligne et de la taille et de la souplesse de la canne à pêche permettra d’espérer de meilleurs résultats et des performances plus importantes.

La pêche à la mouche est une pratique nécessitant l’utilisation d’un équipement flottant et ayant une certaine légèreté. Sa maîtrise nécessite ainsi un temps d’apprentissage plus long et une plus grande patience de votre part.

Quel est le budget à avoir pour s’acheter une canne à pêche ?

Après avoir considéré tous ces critères, il ne reste plus qu’un seul élément à prendre en compte pour vous fixer sur le choix de votre canne à pêche : le budget. Ce dernier sera, bien sûr, fonction de vos besoins et des modèles qui y correspondent. Si vous optez pour un modèle basique, une vingtaine d’euros suffiront largement pour effectuer votre achat. Avec un tel prix cependant, vous devrez baisser vos exigences en matière de qualité. Il existe tout de même un moyen de faire baisser le budget nécessaire pour l’achat d’une canne : l’acquisition d’un kit de pêche. Ce dernier est constitué, entre autres, d’une canne à pêche, d’un moulinet et divers autres accessoires comme les anneaux et les appâts.  Il vous est proposé à un prix plus réduit  que lorsque vous optez pour un achat séparé de tous les accessoires et de tout l’équipement.

A partir d’une centaine d’euros, vous pourrez vous acheter une canne à pêche plus sophistiquée et plus délicate. C’est souvent un modèle qui est même capable de percevoir les moindres morsures de poissons. Il se distingue par ailleurs de ses homologues les moins chers par son intuitivité et par la facilité de son utilisation. Ses différences avec les cannes à pêche coûtant seulement quelques dizaines d’euros sont énormes. Mais qu’en est-il des modèles qui sont proposés à 300 euros ou plus ? Vous devrez bien vous renseigner avant d’en choisir. En effet, les différences entre les cannes s’amoindrissent le plus souvent en fonction de la montée en gamme. Il vous sera ainsi, par exemple, plus difficile de trouver des différences notables entre un modèle de 150 euros et un autre de 300.

À noter que si vous voulez encore réduire le budget à allouer à l’achat d’une canne à pêche, rien ne vous empêche de recourir au road building. Il s’agit de vous occuper vous-même de la fabrication de votre canne en utilisant un blank, des anneaux, une poignée et un porte-moulinet achetés en magasin.